Trop, c'est trop, Jean-Louis Fournier

Publié le par PPR

16 euros, La Différence, Paru le 05/06/2014

16 euros, La Différence, Paru le 05/06/2014

Dans cet essai, Jean-Louis Fournier dénonce le trop plein de notre société, l'embarras du choix qui nous empêche de choisir. Trop de tout et de rien, des rayons entiers au supermarché pour un seul produit, trop de déclinaisons. Trop d'information, trop de choix à faire quand il ne devrait pas y en avoir. Trop de choix tue le choix, et la liberté de choisir nous emprisonne en nous perdant dans un monde qui va trop vite.

Fournier expose dans son oeuvre et presque par omission la nécessité de respirer aujourd'hui, et d'aller vers la simplicité. Car le choix nous fait oublier de prendre le temps de vivre.Une nécessité aussi bien pour nous que pour les générations futures qui se perdent déjà dans la mer du Trop.

Construit autour d'une diversité graphique et typographique ingénieuse, les textes courts vont droit à l'essentiel, à l'opposé de ce Trop plein d'information. La réalité est là bien en face de nous, et de le comprendre nous fait un bien fou : comprendre un des mal être de notre société. L'auteur nous le fait surtout entendre par le rire et c'est le plus important. Par cet humour relativement noir et la dénonciation du choix devenu risible, Jean-Louis Fournier nous donne des clefs de distanciation avec une société Trop enthousiasme.

J'hésite...
Je m'étais décidé, mais maintenant, je ne suis plus très sûr. Celui-là est bien, celui-là aussi, l'autre aussi, tous sont bien. J'hésite.
Je n'avais pas remarqué celui-ci. Il ne devait pas être là, la dernière fois. Il est bien aussi, je me demande si ce n'est pas le mieux. C'est écrit dessus. Mais c'est écrit sur les autres aussi. En tout cas, c'est le plus beau, quoique celui-là ne soit pas mal...

Publié dans Essai, Rentrée littéraire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article